DUMOURIEZ


DUMOURIEZ
DUMOURIEZ

DUMOURIEZ CHARLES FRANÇOIS DU PÉRIER dit (1739-1823)

Né à Cambrai, fils d’un commissaire des guerres, Dumouriez fait ses premières armes dans la guerre de Sept Ans; plus doué pour l’intrigue que pour l’héroïsme, il est vite chargé de diverses missions plus diplomatiques que militaires en Espagne, en Corse, en Pologne et en Suède (1763-1773); il connaît plus d’une aventure mal élucidée et fait une fois six mois de Bastille. Maréchal de camp (général de brigade) en 1788, il lie partie avec les Jacobins et se trouve, en 1792, ministre des Relations extérieures puis de la Guerre; contraint de démissionner, il part à l’armée du Nord et en prend le commandement après la désertion de Lafayette. Par ses audacieuses manœuvres, il est sans conteste le principal vainqueur de Valmy; la façon dont il laisse l’armée prussienne se retirer ensuite sans chercher à la détruire lui attire aussitôt la suspicion de Marat, qui flaire en lui, déjà, le candidat dictateur. Sa victoire de Jemappes livre la Belgique à la République; il rêve alors de se constituer une sorte de proconsulat dans les Pays-Bas pour, de là, dicter ses volontés à Paris. Il envahit la Hollande, mais est pris de flanc et vaincu à Neerwinden (18 mars 1793); il s’abouche alors avec les Autrichiens, essuie le feu de ses propres troupes, qu’il veut entraîner à marcher contre la Convention, et passe dans les rangs de l’ennemi avec son état-major. Moins connue, la seconde partie de la vie de Dumouriez reste fertile en intrigues; il offre d’abord en vain ses services à diverses puissances contre-révolutionnaires avant de les voir enfin agréés par l’Angleterre; il s’occupe d’espionnage, de fourniture d’armes, de diplomatie et de problèmes militaires; il s’emploie à réconcilier les futurs Louis XVIII et Louis-Philippe; il est lié à Pichegru lors du complot de Cadoudal (c’est peut-être lui surtout dont la police consulaire, trompée par un faux rapport, cherchait l’arrestation en déclenchant le raid qui coûtera la vie au duc d’Enghien); il conseille fort intelligemment Wellington et les guérilleros espagnols sur les tactiques à adopter contre l’armée napoléonienne; il se retrouve dans l’ombre des intrigues de Bernadotte et de Moreau en 1813. Il finira ses jours en Angleterre, entouré d’une si louche auréole d’agent double que la Restauration elle-même (à laquelle il avait contribué) n’osera pas lui permettre de rentrer en France.

Dumouriez
(Charles François du Périer du Mouriez, dit) (1739 - 1823) général français. Vainqueur des Prussiens à Valmy (20 sept. 1792) et des Autrichiens à Jemmapes (6 nov. 1792), il perdit son commandement après la défaite de Neerwinden (20 mars 1793) et passa à l'ennemi.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Dumouriez —   [dymur je], Charles François, eigentlich C. F. du Périer [dyper je], französischer General und Politiker, * Cambrai 25. 1. 1739, ✝ Turville Park (bei High Wycombe) 14. 3. 1823; kämpfte im Siebenjährigen Krieg, wurde 1788 Brigadegeneral. Als… …   Universal-Lexikon

  • Dumourĭez — (spr. Dümuriëh), Charles Franç., geb. 1739 in Cambray, wurde 1757 Cornet u. 1761 Capitän; 1763 erhielt er den Abschied, trieb sich, Dienste suchend, in Corsica u. Spanien herum u. wurde endlich Generalquartiermeisteroberst bei der französischen… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Dumouriez — (spr. dümuriē), Charles François, franz. General, geb. 25. Jan. 1739 in Cambrai, gest. 14. März 1823 in der Nähe von London, trat 1757 in das Heer, das Marschall d Estrées in Deutschland befehligte. 1768 ward er Generaladjutant auf der… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Dumouriez — (spr. dümurĭeh), Charles Franç., franz. General, geb. 25. Jan. 1739 zu Cambrai, 1778 Kommandant von Cherbourg, durch Verbindung mit den Girondisten 1792 kurze Zeit Minister des Auswärtigen, schlug die Österreicher 5. und 6. Nov. 1792 bei… …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Dumouriez — (Dümurieh), Charles François, geb. 1739, wurde frühe Offizier, 1778 Commandant von Cherbourg, 1790 heftiger Revolutionär, 1791 Girondist, 1792 Minister der auswärtigen Angelegenheiten, half in dieser Stellung die Reste der königl. Autorität… …   Herders Conversations-Lexikon

  • Dumouriez — Charles François Dumouriez Pour les articles homonymes, voir Dupérier. Charles François Dumouriez Naissance …   Wikipédia en Français

  • Dumouriez — Charles François Dumouriez, Général en chef de l Armée du Nord (1739–1823), posthumes Portrait von Jean Sébastien Rouillard, Paris 1834 Charles François du Périer du Mouriez, genannt Dumouriez, (* 25. oder 27. Januar 1739 in Cambrai; † 14. März… …   Deutsch Wikipedia

  • Dumouriez — biographical name Charles François du Périer 1739 1823 French general …   New Collegiate Dictionary

  • DUMOURIEZ —    a French general, born at Cambrai, a wiry, elastic, unwearied man ... creature, as he boasted in his old age, of God and his own sword ... on the whole, one of Heaven s Swiss ; took when already grey to the Revolution and fought on its behalf; …   The Nuttall Encyclopaedia

  • Dumouriez, Charles-François du Périer — ▪ French general born Jan. 25, 1739, Cambrai, France died March 14, 1823, Turville Park, Buckinghamshire, Eng.  French general who won signal victories for the French Revolution in 1792–93 and then traitorously deserted to the Austrians.… …   Universalium